Veuf (ve) invalide : la pension de réversion

Le revenu est indispensable pour prétendre à une vie décente. Voilà pourquoi la loi a mis en place plusieurs mesures pour permettre aux citoyens en difficulté financière ou qui ne peuvent pas travailler pleinement d’accroitre leurs revenus. C’est le cas de la pension d’invalidité de veuf ou de veuve.

Le principe de la pension d’invalidité de veuf ou de veuve

Il est toujours difficile de trouver du travail lorsqu’on est frappé d’invalidité malgré les quotas imposés par la loi. C’est ainsi que la loi a prévu une pension de réversion pour le conjoint survivant d’un assuré qui touche une pension d’invalidité ou de vieillesse s’il est aussi atteint d’une invalidité. C’est ce qu’on appelle pension d’invalidité de veuf ou de veuve. Il existe deux types de pensions selon les cas :

  • La pension d’invalidité pour veuf ou veuve ou PIVV
  • La pension de vieillesse connue par PVVV

Les conditions à remplir pour avoir une PIVV ou PVVV

Pour bénéficier de la pension d’invalidité de veuf ou de veuve, le conjoint doit remplir certaines conditions. Ainsi, il faut d’abord que le défunt soit titulaire d’une pension d’invalidité ou d’une pension de vieillesse ou soit susceptible de prétendre à ce droit. Concernant le conjoint survivant, celui-ci doit avoir moins de 55 ans et doit être frappé d’une invalidité qui réduit sa capacité de travail de 66%.

La demande de pension d’invalidité de veuf ou de veuve doit être adressée à la caisse d’assurance maladie du défunt. Le conjoint survivant soit donc apporter des justificatifs en plus de la demande faite au moyen du formulaire cerfa n°11791*01.

Même principe pour bénéficier de la PVVV sauf que cette pension remplace la PIVVV lorsque le veuf (ve) atteint 55 ans ou s’il est atteint d’invalidité entre 55 et 60 ans, ou encore après un divorce ou un autre veuvage.

Le montant de la pension d’invalidité de veuf ou de veuve

Le montant de cette pension de réversion est égal à 54% de la pension d’invalidité ou de vieillesse que touchait ou que le défunt aurait dû toucher sans descendre au dessous d’un seuil de 270.71 euros. Ce montant est majoré de 10% en présence de plus de 3 enfants.

Le versement de la pension d’invalidité de veuf ou de veuve prend fin en cas de remariage du bénéficiaire ou si celui-ci remplit plus les conditions d’invalidité. Quand le bénéficiaire atteint 55 ans, la pension d’invalidité de veuf ou de veuve change automatique ment en pension de vieillesse de veuf ou de veuve.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo