Retraite : Obtenez le taux plein de votre pension en rachetant les trimestres non cotisé

Vous désirez partir à la retraite le plus tôt possible, mais vous n’avez pas assez de trimestres pour vous assurer un taux plein ? Vous pouvez racheter une partie ou la totalité des trimestres manquants sous certaines conditions. Nous allons voir la procédure pour cela.

Quelles périodes d’assurance racheter ?

Il est possible de racheter les années d’études ou les années d’activités incomplètes selon les cas :

  • Années incomplètes : le salarié peut ici négocier l’achat de trimestres en prenant en compte les années pour lesquelles il a cotisé moins de quatre trimestres. A cette période, il devait être souscrit au régime général.
  • Années d’études : un employé peut racheter des trimestres s’il a fait des études universitaires au sein des instituts supérieurs comme les grandes écoles, les écoles techniques supérieures, etc. Les diplômes remis par un État de l’Union européenne sont aussi des éléments décisifs.

Comment racheter les trimestres non cotisés ?

Les trois points à considérer sont les suivants :

  • La demande d’évaluation : le travailleur doit déposer une demande d’évaluation de rachat de trimestres auprès de la caisse de retraite. La demande de versement n’est considérée que pour la totalité des trimestres, qui est constituée par une série de 90 jours nécessaires pour le rachat. L’individu doit spécifier l’objectif de sa requête dans la demande. Il doit aussi y annexer toutes les pièces qui justifient son droit au rachat.
  • Réponse de la caisse de retraite : cette dernière avise l’employé s’il peut cotiser ou non. Si l’intéressé n’a reçu aucune réponse deux mois après la demande, cela signifie un refus. Dans le cas contraire, une évaluation de versement pour la retraite lui est délivrée.
  • Confirmation de la demande : dans la mesure où un travailleur désire se procurer une partie ou la totalité des trimestres accordés par l’organisme responsable, il se verra obligé d’adresser un formulaire de « confirmation d’une demande de versement ». Celle-ci devra mentionner le montant qu’il désire placer et le nombre de trimestres qu’il veut racheter.

Combien coûte un rachat de trimestre d’assurance ?

Comme il s’agit d’un rachat, il est plus que nécessaire de comprendre le principe de calcul ainsi que la somme à verser. Il faut savoir que le montant de versement est déterminé à partir de chaque trimestre ouvert au rachat. Ici, l’opération prend en compte plusieurs facteurs, dont la formule de versement choisie par l’intéressé, son âge lorsqu’il a déposé sa demande ou encore ses recettes en tant que salarié ou non.

Si l’employé ne rachète qu’un seul trimestre, il doit payer la totalité de la somme nécessaire en une seule fois. Or, si le rachat se fait sur plusieurs trimestres, il peut étaler le paiement et verser par mois.

Pour avoir plus d’informations concentrant montant à verser, il est possible de consulter le site de la Cnav (caisse nationale de l’assurance vieillesse).

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo