Qu’est-ce que la crémation et comment la réaliser ?

Lorsqu’une personne décède, la famille du défunt qui organise les obsèques peut choisir entre l’inhumation et la crémation si la personne n’a pas émis une volonté particulière. Si dans la plupart des cas, on procède à l’inhumation, l’option crémation est choisie par plusieurs personnes.

Le principe de la crémation

On désigne par crémation la technique funéraire qui vise à brûler et réduire en cendres le corps d’un défunt. L’opération est réalisée dans un crématorium à l’aide un four à crémation chauffé à plus de 900°C. Elle dure environ une heure et demi. Durant la crémation, la famille patiente dans un salon où elle peut se recueillir. Un fois l’opération terminée, les cendres sont placées dans une urne à fort valeur symbolique. Il faut savoir que le cercueil brûle avec le corps mais que seules les cendres du défunt sont récoltées. L’urne comporte une plaque où sont gravés le nom et le prénom de la personne. Elle est remise à la famille dans une pièce spécialement aménagée pour. Il faut savoir que le terme incinération (par abus de langage) n’est pas approprié car il fait surtout référence à la destruction de déchet. La crémation est une alternative à l’inhumation.

Que fait-on des cendres ?

Quand les cendres sont remises à la famille, plusieurs choix se présentent à elle. Premièrement, l’urne peut être inhumée dans le caveau familial. Elle peut aussi être placée dans un columbarium qui est un monument funéraire situé dans un cimetière qui comporte plusieurs niches pour recevoir les urnes cinéraires. Les cendres peuvent aussi être dispersées dans la nature, généralement en mer ou en forêt. Il y a aussi les Jardins du Souvenir des cimetières, un endroit prévu à cet effet. Ce qu’il advient des cendres constitue la dernière volonté du défunt ou le choix de la famille au complet.

La crémation du point de vue légal

Comme l’inhumation, la crémation doit être réalisée au plu tard 6 jours après la constatation du décès. Pour procéder à l’opération, il faut fournir un permis de crémation qui est émis par la mairie au moment de la déclaration du décès. Il est aussi nécessaire de présenter un certificat médical qui atteste que le corps ne fait pas l’objet qu’une enquête médico-légale. En ce qui concerne les cendres, elles ne doivent pas être répandues dans les endroits publics comme les routes, les fleuves ou les rivières. La dispersion des cendres dans la nature nécessite par ailleurs une autorisation de la commune où est né le défunt.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo