Vous avez commencé votre carrière très tôt et vous justifiez d’une certaine durée d’assurance ? Dans ces conditions, vous pouvez profiter de la retraite anticipée pour carrière longue, l’âge minimum accordé pour partir à la retraite. Cependant, cela dépend encore de plusieurs facteurs y compris de la date de naissance.

Retraite avancée pour carrière longue

Pour profiter de la retraite anticipée pour carrière longue, l’intéressé doit avant tout attester d’une « durée totale d’assurance » minimale. Ceci est valable pour tous les régimes de base durant sa carrière. Il doit également justifier d’une durée minimale en début de carrière. Ces conditions évoluent en fonction de la date de naissance et de l’âge prévus pour la retraite anticipée. L’âge à partir duquel le futur retraité est entré dans le domaine du travail est aussi un facteur important.

Pour effectuer le calcul de la durée d’assistance cotisée, des phases pendant lesquelles le salarié a interrompu son activité sont considérées comme cotisées. C’est le cas des périodes de service national ou celles d’incapacité temporaire lié à un accident de travail ou à un souci de santé.

Avant de dresser une requête pour ce type de retraite, il faut tout d’abord consulter la caisse de retraite. Cette dernière fera une étude détaillée destinée à prouver si le futur pensionné pourra profiter de la pension. Dans ce cas, elle sera nécessairement calculée au taux plein.

Pour faire valoir vos droits à la retraite, vous pouvez procéder à un bilan de carrière, une reconstitution complète de votre carrière (calcul des points de retraite..) : postes, rémunérations, etc. Votre Assistant Privé Officéo rassemble et classe pour vous ces documents d’une importance cruciale (CRAM, CNAV) afin de préparer en toute sérénité votre retraite.

Pour en savoir plus, voir notre service d’aide à la reconstitution de carrière

Début de carrière et durée de cotisation

Durant son activité professionnelle, un individu est tenu de verser une somme auprès des organismes de prévoyance. L’ensemble des périodes de cotisation destinée à la retraite s’appelle durée d’activité cotisée. Pour la valeur de la quotité travaillée, les périodes temporaires ou incomplètes sont considérées. Elles n’ont plus lieu dans le cas où elles ont entrainé une cotisation sur la base d’un temps plein.

Pour calculer la durée de cotisation, les congés de maladie de longue durée sont pris en compte au plus pour 4 trimestres et il en est de même pour le service national. Les bonifications, le congé de fin d’activité, les périodes de mise en disponibilité ainsi que la durée d’activité au titre du régime de la fonction publique ne sont pas pris en compte.

En ce qui concerne les trimestres rachetés, il faut savoir qu’ils ne correspondent plus à des trimestres cotisés pour établir le droit à retraite anticipée.

Pour être pris en compte, l’âge de début de carrière peut être justifié par l’un des deux éléments suivants :
- Une durée d’assurance supérieure ou égale à qui équivaut ou qui est supérieure à 4 trimestres dans l’année de l’anniversaire. Ceci dans la mesure où la date de naissance est située entre le 1er octobre et le 31 décembre ;
- Une durée d’assurance qui équivaut ou qui est supérieure à 5 trimestres à la fin de l’année civile du 16e, 17e ou 18e anniversaire.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo