Accueil du site > Aide administrative > Donnation, usufruit, nue-propriété
 Alain
le 20 avril 2017 à 15:19

Donnation, usufruit, nue-propriété

Ma grand-mère m’a fait donnation de son vivant, de sa maison. Mon père quant-à lui en a gardé la jouissance.
Il est donc si j’ai tout bien suivi: « l’usufruitier » et je suis « le nue propriétaire ».
Actuellement, ma grand-mère, toujours en vie, à du être placée pour raison médicale en maison de retraite, quittant ainsi définitivemment sa maison.
Mon père à l’intention de la louer, afin de couvrir certaines dépenses, notament la taxe foncière etc…. Peut-il légalement effectuer cette démarche ou bien faut-il le consentement de ma grand-mère ? A qui reviendrait les sommes perçues du loyer ?
Merci d’avance à tous ceux qui voudrons bien m’aider à trouver réponse à toutes ces interrogations.

  • This reply was modified 211 jours ago by  Clémence.
Ajouter une réponse
 sophie77
le 21 avril 2017 à 10:25

Oui. C’est bien la définition de l’usufruit : Votre père peut soit habiter cette maison soit la louer.

Et en cas de location, c’est bien lui qui percevra les loyers.

 capello
le 2 mai 2017 à 14:25

Ci-dessous un extrait de wikipedia avec un aspect étymologie assez éclairant je trouve :

L’usufruit est le droit de se servir d’un bien (habiter une maison, utiliser du mobilier…) ou d’en percevoir les revenus (par exemple encaisser des loyers, des intérêts ou des dividendes), sans pour autant s’en dessaisir.

L’usufruit est l’association de deux droits démembrés du droit de propriété : l’usus et le fructus. Il forme un couple avec la nue propriété, dont il est complémentaire, qui consiste en le troisième droit démembré de la propriété, le droit d’aliéner, ou abusus.

Il diffère de la propriété en ce qu’il ne donne pas le droit de détruire ou d’aliéner la chose. De plus, l’usufruit a nécessairement une durée, alors que le droit de propriété est imprescriptible.

Viewing 3 posts - 1 through 3 (of 3 total)