Les points à savoir sur les 3 types de testaments

Le testament est un écrit à travers lequel un testateur indique le nom des personnes à qui il souhaite transmettre ses biens une fois son décès survenu. C’est un document particulièrement délicat car il doit respecter plusieurs règles de fond et de forme. On distingue alors 3 sortes de testaments qui sont : olographe, authentique et mystique.

Le testament olographe

Le testament olographe est le plus simple à réaliser et aussi le plus économique. Il ne nécessite pas la présence de notaire. Le testament olographe est rédigé directement par le testateur, c’est-à-dire la personne qui émet le vœu de transmettre ses biens. Toutefois, pour être valide, il doit être entièrement écrit par la main de ce dernier et signé par lui.

L’utilisation de machine même en partie est donc proscrite. Par ailleurs, le testament olographe doit être daté précisément. La mention du jour, du mois et de l’année est obligatoire selon l’article 970 du Code civil. Il faut avoir en tête qu’un testament est un acte juridique qui produit des effets de droit. Voila pourquoi il doit être clair et net. Généralement, la rédaction commence par "Ceci est mon testament". L’utilisation du présent de l’indicatif est aussi conseillée et les biens et les bénéficiaires doivent être clairement désignés dans le document.

Le testateur peut conserver son testament avec lui. Seulement, il existe plusieurs risques comme le fait qu’il ne soit pas découvert une fois la personne décéder ou que le document soit tout simplement perdu ou détruit. Pour plus de sécurité, l’idéal est de faire appel à un notaire qui enregistrera le testament au fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV).

Le testament authentique

Le testament authentique est dicté par le testateur au notaire en présence de deux témoins ou d’un autre notaire. Contrairement au testament olographe, le testament authentique est plus difficilement contestable car il est établi par un notaire. Il est l’idéal dans le cas d’une situation familiale complexe. Le document est ensuite signé par le testateur lui-même et par les témoins. Il faut savoir que la rédaction du testament authentique occasionne des frais. Le document est conservé par le notaire qui doit l’enregistrer au FCDDV.

Le testament mystique

Le testament mystique est un mélange des deux précédents types. En effet, le document est rédigé par le testateur qui le confie ensuite à un notaire dans une enveloppe fermée en présence de deux témoins. Dans ce cas, seul le testateur connait le contenu de son testament. Le notaire dresse un procès verbal de la réception, conserve le document et l’enregistre au FCDDV. Le testament mystique est très rarement utilisé à cause de sa procédure quelque peu complexe. Par ailleurs, il génère également des frais.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo