Les plafonds de la pension retraite

La législation envisage un montant minimum pour prendre en charge une personne au moment où ses facultés et ses moyens se sont réduits. Les services présentent quand même une limite qui est appelée plafond de la pension de retraite.

Le plafond minimum

En ce qui concerne le plafond pour la pension de retraite, il existe deux cas dont :

  • Le minimum contributif : il est valable pour les assurés ayant cotisé des salaires modérés et qui ne sont pas en mesure de bénéficier de celle dite de base à taux plein. Pour pouvoir profiter de celui-ci, le montant ne doit pas être en dessous de celui-ci qui est de 608,15 € par mois soit 7.297,85 € par an. Dans le cas contraire, la valeur de celle-ci sera accrue jusqu’à l’équivalence de ce plafond.
  • Le minimum vieillesse : si le futur retraité a cotisé de petits salaires durant sa carrière professionnelle et qu’il ne peut pas percevoir la totalité de celle-ci, il a droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou Aspa. L’obtention de celle-ci dépend tout de même de quelques facteurs dont la stabilité de résidence en France et l’âge.

Les majorations possibles

Un souscripteur peut voir son minimum contributif majoré s’il a atteint le nombre de trimestres requis au sein de la sécurité sociale qui est au total de 120. Dans ce cas, le montant de celui-ci haussé est de 664,54 € par mois soit 7.974,55 € par an. Si la somme de la pension de retraite est inférieure à ce chiffre, elle sera ajustée à sa hauteur.

Il faut être vigilant, car le minimum contributif n’est versé en totalité que si la durée de la souscription au régime de base du futur retraité correspond à celle qui est utile pour le taux plein. Le cas échéant, la réduction porte seulement sur les cotisations faites auprès de la sécurité sociale.

Il faut comprendre qu’à part le minimum contributif, il est possible d’avoir droit à un complément. Ce dernier peut se faire pour les situations suivantes :

  • revenu des retraites ouvrières et paysannes,
  • retraite anticipée des travailleurs handicapés,
  • majoration pour enfants ou conjoint à charge
  • surcote : pour toutes les pensions qui ont commencé à être perçues à partir du 1er janvier 2009.

Le plafond maximum

Il faut savoir que le montant de la pension de retraite de base ne peut pas excéder 50% la limite fixée par la sécurité sociale. Si le cas contraire se présente, celui-ci est ajusté pour correspondre au maximum possible. Toutefois, les bénéficiaires du droit à la majoration peuvent dépasser cette limite. Il en est de même pour le montant de la pension de retraite reçue au titre de retraite complémentaire.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo