Les impôts sur le revenu lorsqu’on rattache ses enfants mariés ou pacsés au foyer

Une fois les enfants mariés, l’imposition sur le revenu est relevée séparément et indépendamment du foyer fiscal. En d’autres termes, ils doivent déclarer personnellement leurs revenus. Sinon, il est toujours possible d’effectuer une demande de rattachement aux parents.

Le rattachement

Les enfants mariés ou pacsés, même vivant en dehors de la résidence de leurs parents, peuvent demander un rattachement au foyer fiscal de ceux-ci.

Plus précisément, il faut se lier à l’un des parents si l’un des époux a moins de 25 ans et est étudiant. La seule déclaration effectuée inclut les deux partenaires et leurs enfants. Les parents concernés doivent ainsi préciser la pension à verser dans le revenu imposable lors de la déclaration.

Concernant les enfants vivant seuls, séparés et ayant à leur charge des enfants, ils sont tenus d’effectuer personnellement leur demande de rattachement. La déclaration doit cependant répondre à toutes les conditions en fonction du statut (célibataires, veufs, divorcés).

Pour le cas des enfants handicapés et qui sont mariés, le rattachement peut toujours être valide, peu importe leur âge. Ce sera alors à partir de ces conditions que sera déterminé le nombre de parts pour calculer le quotient familial.

La demande à effectuer

La demande de rattachement au foyer fiscal à l’un des parents se fait personnellement par l’un des conjoints, au nom du couple. Elle nécessite au préalable l’accord des parents eux-mêmes et la déclaration de revenus des deux entités concernées. Cette déclaration ne sera présentée et utilisée que lorsque les services d’impôts le demanderont.

Le respect du cadre de la déclaration conçu pour le bon déroulement de la procédure est très important. Il coordonne et régit chaque démarche effectuée par les contribuables pour que chaque étape suive les réglementations prescrites. Dès que les conditions sont remplies, les parents peuvent facilement accepter les demandes. Il est cependant à noter que la demande est irrévocable. Mais à des cas exceptionnels est attribué le « droit de repentir », ce qui demande une autre procédure.

Conséquence d’un rattachement

Le rattachement des enfants mariés au foyer fiscal modifie le système d’imposition sur le revenu du foyer. La progéniture rattachée au foyer, indépendamment de son statut ou de sa situation, sera toujours considérée comme à la charge de la famille. En tant que telle, elle bénéficiera des mêmes avantages comme la majoration des primes pour l’emploi ou des réductions d’impôts selon le cas.

Cependant, le rattachement ne permet pas une déduction de la pension alimentaire. Les enfants doivent déclarer le montant de la pension dans le revenu imposable, contrairement aux parents qui ne sont pas bénéficiaires de rattachement. Ils ne peuvent pas mettre à leur charge les enfants, mais ont la possibilité de déduire une pension alimentaire à verser.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo