Comment modifier, annuler ou révoquer un testament

Un testament est un document qui prend effet à la mort du testateur. Les héritiers d’une personne peuvent aussi intenter des actions pour révoquer un testament dans certains cas. Mais durant son vivant, le testateur peut modifier son écrit autant de fois qu’il le veut.

Le testateur apporte des changements de son vivant

Le propriétaire d’un testament peut le modifier, le révoquer ou l’annuler à tout moment et ce jusqu’à son dernier jour. Pour cela, le testateur a le choix entre refaire entièrement le testament ou y apporter de nouvelle disposition.

Pour éviter les éventuels problèmes, l’idéal est toujours de refaire entièrement un nouveau testament en prenant soin de détruire le précédent. La rédaction de ce nouveau document se fait comme n’importe quel autre testament avec toutes les règles de fonds et de formes à respecter. Il faut aussi par ailleurs demander l’annulation de l’inscription de l’ancien testament au Fichier central des dispositions des dernières volontés. La mention "remplace les testaments antérieurs" sur le nouveau document sert aussi beaucoup à clarifier les choses.

Dans le cas où le testateur ne refait pas tout le testament, il doit rédiger un codicille. C’est un document séparé dans lequel on note les modifications qui peuvent être la suppression de certaines dispositions ou l’ajout d’autres. Il faut savoir que ce genre de procédé est souvent source de conflit entre les héritiers surtout si les modifications sont importantes. Voilà pourquoi il est toujours recommander de refaire totalement le testament.

Révocation ou annulation après le décès du testateur

Il n’est pas rare que des héritiers se trainent en justice pour une affaire de succession. En effet, il y a des situations où les héritiers peuvent demander la révocation du testament en justice après la mort du testateur. Cela peut arriver lorsqu’un légataire n’exécute pas les conditions mentionnées dans le testament. Les héritiers peuvent aussi intenter une action en justice s’ils jugent un légataire ingrat vis-à-vis du testateur surtout en cas de sévices ou d’injures.

Un testament peut aussi être annulé en justice si les règles de fonds et de formes n’ont pas été respectées durant l’établissement du testament. On a par exemple le cas d’un testament olographe non manuscrite ou encore l’absence de date sur le document. Les héritiers peuvent aussi annuler l’acte s’ils arrivent à prouver que le testateur n’était pas en possession de ses moyens lors de la rédaction du testament c’est-à-dire qu’il n’était pas sain c’est-à-dire qu’il n’était pas sain d’esprit ou qu’il a été sous la menace de quelque chose.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo