Bénéficier d’une pension de retraite après avoir travaillé dans le privé

Vous désirez prendre votre retraite, mais vous ne comprenez pas quels sont les procédures ainsi que les cas qui permettent de profiter de la pension ? Les articles L. 351- et R. 351-37 du code de la sécurité sociale stipulent le droit d’un assuré à celle-ci pendant la vieillesse. Il est ainsi utile de savoir comment se fait la demande de sa liquidation et quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de celle-ci.

Demander la liquidation de sa pension

Si l’assuré ne précise pas auprès de son assurance le moment à partir duquel il voudra profiter de sa retraite, le droit à la pension de vieillesse se fera un mois après la réception de la demande. En effet, la requête est déposée auprès de la caisse responsable de la liquidation des droits. La date de demande est prise en compte pour fixer celle de l’effet de cette dernière.

Il faut savoir que la valeur de la pension varie en fonction de quelques critères tels que le salaire annuel de base, la durée d’assurance ou du taux applicable au salaire de base. Ce pourcentage évolue également par rapport à l’âge de l’intéressé ou la période pendant laquelle il a adhéré à un organisme de prévoyance. Cette valeur a pourtant une limite qui est de 50% au maximum.

De ce fait, il est tout à fait normal qu’un assuré désire retarder le jour de la liquidation de sa retraite pour pouvoir percevoir une somme plus conséquente le moment venu.

Les conditions pour bénéficier de la pension retraite

Ce droit ne s’adresse pas à tout le monde. D’après la loi en vigueur, elle est destinée aux salariés qui travaillent pour une ou plusieurs institutions dans la mesure où ils exercent sur le territoire national. Ceci est indépendant de l’endroit ou de sa catégorie comme employé, mais par rapport à l’âge.

Selon la législation n°83-12 du 02 juillet 1983, l’âge accordé pour profiter de la pension est de 55 ans pour la femme et de 60 ans pour l’homme. Toutefois, certaines personnes peuvent bénéficier d’une réduction d’âge comme :

  • Les moudjahidines : ce sont les personnes qui ont pris part à la guerre de libération nationale. Elles peuvent bénéficier d’une réduction d’âge de cinq ans. Chaque taux d’incapacité atteignant les 10% au titre de cette guerre offre la chance au moudjahid de bénéficier d’une réduction de un an.
  • Les travailleurs de sexe féminin qui ont adopté un ou plusieurs enfants : ces derniers peuvent profiter d’une baisse de un an par enfant jusqu’à un maximum de trois ans. Cependant, ce droit n’est valable que si l’adoption s’est faite depuis neuf ans au minimum.
  • Les mineurs : pour leur cas, la réduction possible est de cinq ans.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo