Augmenter sa pension de retraite

La pension de retraite est la somme qui est perçue par un assuré à l’issue d’une cotisation qu’il a effectuée auprès d’une assurance. Elle lui servira au moment où il ne sera plus capable ou décide d’arrêter de travailler. Le montant de celle-ci peut subir une majoration selon quelques conditions qu’il est important de connaître.

Vous avez travaillé au-delà de l’âge légal de départ à la retraite

Après avoir atteint l’âge requis pour partir à la retraite, la somme équivalant à la pension de retraite peut augmenter si l’employé est toujours en fonction. C’est aussi le cas s’il a assez cotisé auprès d’une assurance afin de profiter du taux plein. Dans ce cas, il est alors question de surcote ou taux de majoration.

Ce dernier est de 1,25% pour chaque trimestre achevé à partir du début de l’année 2009 et ouvre droit à l’augmentation de la pension. Pour les trimestres qui ont été cotisés avant cette date et qui permettent également de profiter de la hausse de cette dernière, le taux de majoration évolue comme suit :

  • 0,75% à partir du 1er jusqu’au 4e trimestre,
  • 1% une fois que le 4e trimestre est dépassé,
  • 1,25% pour tout trimestre achevé après le 65e anniversaire, quel que soit le rang de l’intéressé. Il faut savoir que pour les enfants, la surcote est évaluée avant la majoration de 10%.

Vous avez eu trois enfants ou plus

Tout souscripteur qui a engendré trois enfants peut profiter d’une majoration sur le montant de sa pension de retraite. Cette mesure est également applicable si le travailleur a décidé de prendre en charge un ou plusieurs enfants. Ceci est valable à compter du moment où il les a pris en main et qu’il a adopté chaque enfant pendant au moins neuf ans avant qu’ils n’atteignent l’âge de 16 ans.

La surcote équivaut à 10% de la valeur de la pension et elle doit se faire à compter de sa date d’entrée où l’intéressé peut bénéficier de celle-ci. Le cas échéant, elle est due à partir du premier jour du mois qui suit la date pendant laquelle les conditions précitées sont respectées.

Vous avez aidé une personne

Les titulaires d’une pension de vieillesse peuvent bénéficier d’une majoration à titre d’un service d’aide à autrui. Ceci est indépendant du fait que celle-ci soit liée à une incapacité ou une inaptitude au travail qui nécessite l’intervention de personne étrangère.

Cependant, ces exigences doivent être respectées à compter de la date de liquidation de la pension de retraite. Il faut également qu’elles soient remplies avant les 65 ans de l’intéressé. Le montant de la majoration est de 40% de celui de cette dernière et ne peut pas être en dessous de 1.060,16 € par mois soit 12.722,03 € par an.

De l’aide pour remplir votre déclaration d’impôt avec Officeo